deux mots sur le domaine...

le Domaine s’étend sur les communes de Saint martin Sous Montaigu et Mercurey. Ces deux villages sont les seuls à produire l’appellation Mercurey. Les meilleures vignes de ce terroir sont classées en 1er cru , ce qui est le cas pour nos Mercurey 1er cru Clos voyens sur la commune de Mercurey, et nos Mercurey 1er cru

« clos du Paradis » et « les Fourneaux » sur la commune

de Saint Martin Sous Montaigu.

 

Conformément à ses goûts et exigences de qualité, le domaine produit des vins souples et élégants que vous êtes invité(es) à venir déguster en toute convivialité.

 

 

 

 

Toutes nos parcelles sont vendangées à la main. Nous employons environ 30 personnes pour rentrer la récolte sur 8 à 10 jours .

 

Nous formons les vendangeurs à trier eux même les raisins sains et mûrs sur le cep, les fruits ne sont jamais en contact avec des raisins abimés.

 

Pour les vins rouges la vendange est entièrement égrappée puis mise en cuve pour une fermentation avec macération des peaux durant 15 jours.

 

Pendant cette fermentation nous effectuons des remontages (arrosage des peaux avec le jus ) et des pigeages traditionnels pour extraire la couleur et les tannins qui se trouvent essentiellement dans la peau des raisins.

 

Le vin est ensuite tiré de la cuve, et assemblé avec le vin provenant des peaux passées au pressoir . Puis nous élevons le vin 18 mois dans des fûts de chêne avant de le mettre en bouteilles.

Vinification

Plantée en vigne basse, espacée de 1 mètre sur 1 mètre, soit 10000 pieds par hectare,La vigne nécessite encore beaucoup de main d’œuvre.

 

En hiver la taille se fait manuellement, les sarments coupés sont alors ramassés et brulés. Ce travail fastidieux dure environ 3 mois.

 

Au printemps quand la vigne s'éveille, il faut alors passer les rameaux entre les fils de fer pour pouvoir enjamber la vigne avec un tracteur. C'est "l'accolage".

 

La vigne compte de nombreux ennemis qu’il faut combattre, qu’ils soient des champignons comme le mildiou ou l’oïdium, des acariens ou des insectes.

Pour combattre ces parasites, nous intervenons seulement si nécessaire, après observations méticuleuses de nos parcelles.

 

 

 

Nous choisissons des produits respectueux de la faune auxiliaire ce qui favorise les prédateurs naturels des insectes et des acariens nocifs et limite ainsi nos interventions.

Viticulture